Aller au contenu principal

Focus sur le métier de Conseillère en Économie Sociale et Familiale

Une nouvelle prestation proposée par le pôle Social de l’APAS-BTP.
Objectif : accompagner les bénéficiaires pour un "mieux-vivre" au quotidien.


APAS-BTP Conseillère en Économie Sociale et FamilialeAPAS-BTP Conseillère en Économie Sociale et Familiale

Et si on parlait d'argent ? Mieux comprendre où il part, savoir maîtriser les dépenses ? Choisir le moyen de paiement le mieux adapté pour un prochain achat ou pour financer un projet. Face aux aléas de la vie, comment préserver l’équilibre entre ses revenus et ses dépenses ?

« Nous pouvons tous être concernés à un moment ou un autre de notre vie par ces interrogations, assure Anne Buchsenschutz, responsable d’unité de service social. Et à l’APAS-BTP, nous avons décidé d’y apporter des réponses concrètes. Depuis de nombreuses années, un groupe de travail "budget" composé d’assistants de service social s’est investi sur ces thématiques liées à l’économie et la famille, le budget et la gestion. Dans un premier temps, cela a débouché sur la mise en place de séances collectives d’informations, d’une demi-journée, rassemblant une douzaine de salariés pour leur proposer la prise en main d’outils de gestion simples et adaptés. »

 

Dans la vie de tous les jours

 

Dans une seconde étape, pour répondre à la fois à la volonté d’innovation sociale de l’APAS-BTP, aux recommandations des assistants de service social et aux besoins exprimés par certains bénéficiaires, une nouvelle approche a été imaginée par le groupe "budget". Il s’agissait d’optimiser l’accompagnement budgétaire proposé jusqu’alors aux salariés, en intégrant dans l’équipe de nouvelles compétences, celles d’une Conseillère en Économie Sociale et Familiale (CESF). Au-delà l’accompagnement budgétaire, qui peut prendre toute sa valeur dans le cadre d’un partenariat étroit notamment avec les assistants de service social et le service des prêts, ce nouveau métier à l’APAS-BTP apporte aujourd’hui aux bénéficiaires et à leurs familles une expertise dans les domaines de la vie de tous les jours : comment optimiser les dépenses d’énergie, avoir des informations pratiques sur l’habitat, savoir comparer des contrats d’assurance ou déchiffrer sa facture d’électricité… Mais la co-construction et l’évolution du poste de CESF se poursuivent.

« Concrètement, tient à préciser Anne Buchsenschutz, après une première année axée essentiellement sur l’accompagnement budgétaire, où notre collègue CESF intervenait en complémentarité des actions menées par les assistants sociaux, la mise en valeur de son cœur de métier s’est avérée indispensable. D’où la création d’une offre de service, à destination directe des entreprises et des salariés. Création qui a été travaillée par un binôme CESF/assistante sociale. L’accompagnement proposé permet au salarié d’avoir une visibilité plus précise de son budget à venir, et en particulier des conséquences de son projet dans sa vie quotidienne (modification des frais de trajet…), gestion de la vie familiale, nouvelles habitudes de vie. Aujourd’hui, elle est sollicitée par exemple par le service de reclassement professionnel lorsque le conseiller diagnostique que la problématique financière empêche le salarié de se projeter ou d’envisager une reconversion professionnelle. »


APAS-BTP Conseillère en Économie Sociale et FamilialeAPAS-BTP Conseillère en Économie Sociale et Familiale

Écoute et confiance

Le Conseiller en Economie Sociale et Familiale est un expert de la vie quotidienne. « Mon rôle, explique Clémence Cornuéjols CESF à l’APAS-BTP, est de faciliter le quotidien des salariés et de leurs familles, de les aider à un mieux vivre avec les ressources dont ils disposent. J’agis pour différents types de demandes : amélioration du logement, organisation de la vie quotidienne, gestion et maitrise du budget… Dès lors que votre quotidien est modifié, je peux intervenir pour réfléchir aux ajustements à proposer pour que celui-ci reste le plus fluide possible. »

Les thématiques abordées requièrent une écoute et une relation de confiance. « Tout comme les assistants de service social, poursuit Clémence Cornuéjols, le CESF est un travailleur social. Le lien de confiance nécessite une adhésion du salarié pour qu’il puisse évoquer sa situation personnelle. Cela peut prendre du temps. La relation de travail se construit en toute neutralité et bien sûr toutes les informations et les échanges restent confidentiels. » Avec le recul de plusieurs mois d’expérience et un bilan des équipes, la prestation CESF proposée par l’APAS-BTP évolue également avec la mise en place d’actions collectives, en particulier au sein des entreprises, afin de s’adresser à un plus grand nombre de bénéficiaires. En effet, de nombreux salariés accompagnés par le pôle social de l’APAS-BTP rencontrent des problématiques communes, touchant très souvent au quotidien (santé, logement, travail, famille). Pour la Conseillère en Économie Sociale et Familiale de l’APAS-BTP : « La mise en place de sessions d’informations ou de sensibilisation collectives permettra d’apporter des informations préventives et donc d’éviter la dégradation des situations personnelles. »

Renseignements :

Par téléphone : 01 39 54 77 10
par courriel : servicesocial.ssi2@apas.asso.fr


APAS-BTP Conseillère en Économie Sociale et FamilialeAPAS-BTP Conseillère en Économie Sociale et Familiale

Ces fiches pratiques pourraient vous intéresser